•  

    Le kiosque à journaux

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Tous en piste au cirque Charlie ! sort aujourd'hui…

     

    AH désolée, il n'y en a plus, mais il reste des "cirque kenavo"…

     

    Tous en piste au cirque Charlie ! sort aujourd'hui…

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    La ruche

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • 이지 오쇼아 저 | 만들래

     

    
	낭만과 설렘이 가득 찬 파리 컬러링 여행 ‘봉주르 프랑스’

     

    전 세계인이 가장 사랑하는 도시 파리를 나만의 감성으로 물들일 수 있는 색다른 컬러링북이 출간됐다.

    컬러링북 ‘봉주르 프랑스’는 고흐를 비롯해 많은 화가와 시인들이 모여들었던 ‘몽마르트르 언덕’, 로트랙 그림의 배경이 된 댄스홀 ‘물랭루주’, 헤밍웨이가 자주 찾으며 작품을 구상했던 파리의 노천카페 ‘레 뒤 마고’, 영화 ‘아멜리에’의 배경이 된 카페 ‘두물랑’, 기차역을 재건한 ‘오르세미술관’ 등 파리의 명소들을 이케아, 유니세프 등과 작업을 한 촉망 받는 젊은 아티스트인 프랑스 화가 이지 오쇼화(Isy Ochoa)의 생생한 스케치로 담아냈다.

    특히 스프링 제본을 적용해 완벽한 펼침 작업이 가능하게 했고, 단단하고 두툼한 표지와 스케치북 질감의 내지로 드로잉의 묘미를 완벽하게 살려내고 있다. 완성한 페이지는 가볍게 뜯어 액자에 보관하기도 좋다.

    ‘봉 주르 프랑스’의 현대적이면서도 클래식한 스케치는 자유분방한 파리 곳곳을 활보하는 듯한 느낌이 고스란히 전해진다. 손이 가는 대로 색칠하다 보면 아티스트의 즐거움을 만끽할 수 있는 ‘봉주르 프랑스’는 온, 오프라인 서점에서 구매할 수 있다.



    [출처] 본 기사는 조선닷컴에서 작성된 기사 입니다
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Je ne suis pas né esclave

     

    Je ne suis pas né esclave.

    Je suis né homme libre

    Dans un pays de soleil et de paix

    Avec seule contrainte me méfier des carnivores.

    La liberté alors je ne savais pas qu’elle portait un nom.

    Sous l’arbre aux palabres

    Les anciens jamais ne racontaient des histoires

    Où l’homme noir

    Traqué dans la forêt

    Etait attaché comme antilope ou buffle

    Et porté dans des bateaux de marchandise humaine.

     

    Je ne suis pas né esclave.

    Je m’enfuirais quoi qu’il arrive.

    Je ne suis pas né pour les coups de bâton

    Les chaînes et les privations

    Pour que l’on viole mon épouse

    Et fasse de mes enfants des prisonniers.

     

    Ils ont voulu me punir

    La première fois où je me suis enfui

    Ils m’ont coupé une main

    La seconde fois, les chiens m’ont pris un pied

    Mais, boiteux

    Je courais tant et tant

    Dans la forêt des tourments, libre.

    Libre.

    Je voulais être libre.

    Ils m’ont coupé la langue

    Mais cela ne suffisait pas à me couper les ailes.

     

    Certains essayèrent de blanchir leur peau

    Au fil des générations

    Cela voulait dire alliance avec les blancs

    Tant que faire ce peut

    Je ne m’y serais pas résolu.

    Blanchir sa peau

    Certes,

    Mais cela ne voulait pas dire

    Abolir ses traits perle d’Afrique.

    Africain tu es né

    Africain tu mourras

    Que tu sois d’ici ou bien de là.

    Sur cette terre

    Tes racines sont profondément africaines

    Avec une tête de zèbre tatouée

    Dans ton cœur au sang vif.

     

    Je ne suis pas né esclave.

    Mes chaînes sont lourdes.

    Tes chaînes ne sont plus aux chevilles

    Elles ne coupent plus ton sang rebelle

    Non,

    Elles sont invisibles.

    Elles te coupent la glotte

    Quand tu es privé de nourriture

    Elles te coupent la circulation

    Quand dans la rue tu dors sur le banc de l’infortune

    Elles te coupent la respiration

    Quand dans la prison tu marches en long

    En attendant la justice de l’homme blanc

    Elles te cisaillent l’âme égarée

    Quand tu prends l’insulte en pleine face

    Elles te lient le cœur

    Avec le barbelé de l’intolérance

    Et le racisme qui te pend aux branches du saule

    Du sacrifice

    Scies ton cou aux veines si gonflées

    Qu’elles s’étaient pourtant promis un jour de crier

    Haut et fort :

    Je ne suis pas né esclave !

     

    Carole Radureau (05/01/2015)

     

    Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

     

    http://cocomagnanville.over-blog.com/2015/01/je-ne-suis-pas-ne-esclave.html

     

     

     

     

     

    Pin It

    4 commentaires